PROGRAMME 2018

Ouverture des galeries à Chassagne-Montrachet
Vendredi 25 mai de 17h à 19h
Samedi 26 mai de 10h30 à 13h et de 14h à 19h
Dimanche 27 mai de 10h30 à 13h et de 14h à 17h

Vernissage (sur invitation)
Vendredi 25 mai à 19h30

Dîner champêtre au parc Michelle Bachelet (sur invitation)
Vendredi 25 mai à 21h

Visite commentée d’une sélection de la collection du Consortium, à l’Académie Conti à Vosne-Romanée
Dimanche 27 mai de 16h à 17h30

PARTICIPANTS 2018

C’est en en 1987 que François Barnoud, chef d’entreprise et collectionneur, ouvre sa propre galerie à Dijon. Il y présente les œuvres de Jérôme Conscience, Jean Dupuy, Daniel Firman, Philippe Gronon, Joël Hubaut, Georges Rousse, Barthélémy Toguo, Miguel Chevalier… En 2012 la galerie emménage à Quetigny, où elle partage avec la collection d’entreprise GÉOTEC un vaste espace dédié à la création contemporaine, Entrepôt 9.

Plus d’information :
http://www.entrepot9.fr/

Albert Baronian opened his first gallery in 1973 and immediately enjoyed international success thanks to the presentation of Arte Povera artists Alighiero e Boetti, Mario Merz, Giulio Paolini and Gilberto Zorio. Later, as the president of the Gallery’s Association, the Brussels Art fair took a more international turn whilst under his direction.

He sees the responsibility of the gallery as threefold : to work for the long term development of each artists’ career while acting as a liaison to international galleries and museums as well as placing works in collections ; to create an historical archive for each artist ; and to act as an accessible public space in which the exhibitions become an exemplary gesture of the power of subjectivity to the audience at large.

The program is dedicated to contemporary art as well as important artistic movements and artists that have defined the last forty years.

More informations on:
albertbaronian.com

L’Espace JB défend la photographie contemporaine depuis une dizaine d’année à Genève. Depuis fin 2010 il est installé dans le magnifique bâtiment industriel Arcoop à Carouge. La mission de l’Espace JB est de présenter le travail de photographes émergents ou confirmés, nationaux ou internationaux, à raison de 6 expositions par an.

Par cette alternance, le travail de jeunesse d’un photographe reconnu permet de contextualiser le travail des photographes prometteurs. Une petite bibliothèque temporaire renouvelée à chaque exposition, alimentée par les choix du photographe, vient étayer sa démarche.

La ligne directrice des travaux proposés s’oriente essentiellement autour de travaux documentaires au sens large. Pousser les frontières quant à la perception et la représentation du medium est un intérêt que s’attache à promouvoir l’Espace JB.

Jörg Brockmann

Plus d’information  :
http://espacejb.com/

Opened in January 1997, in the Marais, in the heart of Paris’ contemporary art gallery district, Eric Dupont Gallery has championed the work of emerging artists and participates on a regular basis in international art fairs, including FIAC, Paris Photo, Art Brussels, the Armory Show, Art Abu Dhabi and Scope Miami. Since October 2011, the gallery occupies a biggerst and more luminous 270 square meters space,  located in the Marais at 138 rue du Temple.

Newcomers to the Gallery include Taysir Batniji and Fouad Bouchoucha. Taysir Batniji was part of the selection of Palestinian artistes for the Venice Biennal in 2009. He has been selected to participate in the Twelfth Istanbul Biennial, curated by Adriano Pedrosa and Jens Hoffmann and opening in September 2011. Fouad Bouchoucha, a young artist borned in Marseille in 1981, will have his first solo show at the gallery in 2012. He has been selected as a resident artist at the Palais Tokyo. Bouchoucha’s work involves performance, sound and installation. He is currently working with automotive firm Bugatti’s Veyron, the fastest car in the world, on a project about speed and mutation.

Exhibitions at the gallery includes a tribute by Pascal Convert to the French resistance, through the character of Joseph Epstein. In March 2011, his movie about the famous French resistant Raymond Aubrac was shown on tv channel France 2. Jean-Louis Froment for La Force de l’Art, the triennial of art in France, selected Convert. His huge crystal sculpture of Joseph Epstein carrying his son was acquired by the Pompidou Centre collection. During autumn 2011, Convert participated in a prestigious exhibition about Aby Warburg called Atlas: How to Carry the World on One’s Back?. Curated by Georges Didi-Huberman at the Reina Sofia in Madrid, this exhibition moved last May to the ZKM in Karlsruhe and then it will move in September to the Sammlung Falckenberg in Hambourg.

After a great success at the FIAC, Yazid Oulab was chosen for the residency program of the Calder Workshop in 2009. His works were part of a major group show, Traces du Sacré, at the Pompidou Centre in 2008. Last winter, Yazid Oulab participated in an exhibition entitled, Tenir, debout, featuring renowned artists such as Louise Bourgeois, at the Musée des Beaux-Arts de Valenciennes. In 2012, the FRAC PACA (Marseille Regional Fund for Contemporary Art) will inaugurate its new buildings, highlighting the work of the artist and the Abu Dhabi Louvre will do the same for the opening of its contemporary art space.

Damien Cabanes’ work was showcased in a major exhibition, Corps à corps, at the Claudine and Jean-Marc Salomon Foundation in 2009. This coming September, the Musée d’Art Moderne of Saint-Etienne will dedicate his first retrospective to him. He is also nominated for the Marcel Duchamp award in 2011.

Regina Virserius’ works were acquired by the Abu Dhabi Authority for Culture and Heritage in 2007, and were shown in 2008 in the Gaspé Museum (Canada) and in the Rencontres d’Arles in 2009. In 2010, a series acquired by the FNAC (French National Contemporary Art Fund) was shown in the Photographie Biennial in Moscow. A new book on her works, Una Cosa Mentale, has been presented at the Musée des Arts Décoratif on May 18th, 2011.

Gil & Moti, the Dutch-Israeli performance duo, embarked in February 2011 on a year and a half-long tour that brings their works to several important European art centers and museums, including Kunsthallen Nikolaj in Copenhagen (Denmark), Kunstmuseum in Bochum (Germany), Tensta Konsthall in Stockholm (Sweden), Stavanger Kunstmuseum (Norway) and Lentos Kunstmuseeum in Linz (Austria). The Israeli-Palestine conflict is at the heart of a life’s work, aims to bridge and bring harmony to the two communities.

The Gallery has championed the work of Paul Pagk, Didier Mencoboni, Damien Cabanes,  and Siobhan Liddell for over fifteen years.

More informations on:
http://www.eric-dupont.com/

In Situ, créée par Fabienne Leclerc en 2001, a débuté en s’associant avec les galeries de la rue Louise Weiss dans le 13e arrondissement. Installée pendant 7 ans dans le 6e arrondissement, la galerie a par la suite déménagée dans le Marais en novembre 2013, avant d’ouvrir un nouvel espace en janvier 2017 au 14 boulevard de la Chapelle.

 

In Situ – fabienne leclerc à l’ambition de promouvoir de jeunes artistes de la scène Française et Internationale, ainsi que d’accompagner des projets d’artistes plus établis. De nombreux artistes de la Galerie des Archives, première galerie ouverte par Fabienne Leclerc, continuent de collaborer avec In Situ : Gary Hill (USA), Mark Dion (USA), Patrick Corillon (Belgium), Patrick Van Caeckenbergh (Belgique), Lynne Cohen (USA), Andrea Blum (USA), Florence Paradeis (France).
Depuis 2001, de nouveaux artistes ont rejoint la galerie : Bruno Perramant (France), Damien Deroubaix (France), Laurent Tixador (France), Renaud Auguste-Dormeuil (France), Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (Liban), Subodh Gupta (India), Noritoshi Hirakawa (Japon), The Blue Noses (Russie), Patrick Tosani (France), Martin Dammann (Allemagne) , Meschac Gaba (Benin), Marcel Van Eeden (Pays-Bas), Otobong Nkanga (Nigéria), Athi-Patra Ruga (Afrique du Sud), Vivien Roubaud (France), Dominique Zinkpè (Benin) and Lars Fredrikson Estate (Sweden).

In Situ – fabienne leclerc édite des catalogues et des livres d’artistes, parmi lesquels Around and About, Gary Hill (2001); Atlas des idéations (2005) and Atlas d’une cosmogonie (2006), Patrick Van Caeckenbergh ; Horizon moins 20, Laurent Tixador & Abraham Poincheval (2006) ; Fragment of Travel, Exploration and Adventure, Mark Dion (2007), Bird’s eye view, Renaud Auguste-Dormeuil (2008); World Downfall, Damien Deroubaix (co-edition 2008), Bruno Perramant (co-edition 2009).

Plus d’information :
http://www.insituparis.fr/

Après huit ans à New York (Peter Freeman, Inc. ; Parkers Box) et 6 ans à la Pinacothèque de Paris (Paris – Singapour), Hélianthe Bourdeaux-Maurin ouvre la H Gallery à Paris en 2016. Elle fonde sa ligne artistique sur la découverte et la mise en valeur de talents qui n’ont jamais ou rarement, été montrés en France  : que ce soit des artistes français ou, plus particulièrement, des artistes qui vivent et travaillent en Amérique du Nord et en Amérique Latine.

Ces artistes utilisent des mediums aussi variés qu’installations, peintures, dessins, sculptures, vidéos, performances ou photographies. Ce grand continent qu’est l’Amérique fait l’objet de tellement d’attention qu’il nous semble déjà connu. Pourtant, il renferme encore des trésors inexplorés au carrefour de cultures qui nourrissent autant sa diversité que sa contemporanéité.

La galerie est également résolument engagée dans la défense et la promotion des artistes femmes : elle en représente plus de 60%. Hélianthe Bourdeaux-Maurin a d’ailleurs collaboré avec les artistes Clara Feder et Liu Bolin sur des projets autour de la notion de solidarité féminine dans le monde de l’art.

La galerie développe également en parallèle un programme de second marché intitulé « H Gallery – Masters ».

More informations on:
h-gallery.fr

Comme beaucoup, j’ai été très impressionné par l’exposition « Quand les attitudes deviennent formes » (1969). Depuis, je suis comme la trace de ceux qui me semblent importants, ceux que j’ai eu la chance de rencontrer et ceux dont le travail m’a marqué. Don Cherry, Brion Gysin, Felix Guattari, Georges Condominas, Alfred Jarry , Ramon Julie…. La liste est longue et pourtant tous sont présents dans mon travail, chacun leur tour ou en même temps parfois. 

J’ai contractée en 2001 une curieuse maladie qui m’a privé de l’usage de mes jambes et de mes bras pendant trois ans. Cette parenthèse m’a permis de trouver ce qui me semble désormais nécessaire dans mon travail : non seulement produire des oeuvres, visuelles ou sonores, mais produire un lieu, un lieu qui fasse « œuvre ». En 2008, j’ai baptisé ce lieu « Lizières ». C’est un espace ouvert aux autres afin d’y expérimenter des actions avec toutes sortes de publics.

Une Lizière est un espace non clairement défini entre des sujets de sociétés, d’éducations ou d’actualité.  Nous présentons ici le premier volet de la méthode Lizières : «  Quand l’intention devient forme », avec des travaux de Richard Nonas , Pauline Thomas , Dove Perspicasus… 
Ramuntcho Matta

Plus d’information :
http://www.lizieres.org/

La Galerie Réjane Louin, galerie d’art contemporain, a ouvert ses portes le 1er juin 2008 à Locquirec.

Quatre à cinq expositions personnelles ou collec­tives sont orga­nisées chaque année au sein de la galerie et diffé­ren­tes propositions peuvent être pré­sentées également hors les murs.

More informations on:
galerierejanelouin.fr

Collectionneurs depuis toujours, Alain Chiglien et Roger Nilsson ont développé une expertise unique grâce à l’expérience cumulée depuis 2001 dans leurs deux galeries parisiennes. Ils sont désormais reconnus pour ce qui est devenu leur spécialité : la céramique contemporaine hissée au rang de sculpture.

Leur engagement pour la promotion du médium céramique a été relayé par le dynamisme de nombreuses institutions internationales dans lesquels la plus part des artistes de la galerie sont représentés.

Nul ne doute que ces artistes, par le foisonnement exceptionnel de leur créativité dans le monde des arts plastiques, ont déjà conquit le public en quelques décennies.

D’autres medias comme la photographie, la peinture, la vidéo et l’art cinétique sont aussi représentés par la galerie.

Plus d’information :
https://galerienec.com/

OVNi, Objectif Video Nice, a pour mission de promouvoir l’art vidéo et l’art contemporain  sur la Côte d’Azur et à l’international, à travers divers formats: du festival vidéo (2015, 2016), au salon d’art contemporain

(2017), en passant par des expositions, programmations vidéo hors les murs et nocturnes. En 2018 l’ association OVNi organise en même temps, le salon CAMERA CAMERA et le festival OVNi qui traversera Nice du 16 au 25 novembre, en fédérant hôtels, musées et espaces culturels de la ville. La salon clôturera le festival à l’hôtel Windsor les 23-24-25 Novembre 2018.

Avec Traversée, une programmation de vidéo d’art pour le Salon Partie de Campagne nous présentons six vidéos montrant des usages décalés et surprenant du déplacement et de la traversée. Chacun de ces artistes mènent une recherche plastique centrée sur l’urbain, le paysage, le territoire et leur appropriation.

Plus d’information :
http://www.ovni-festival.fr/#2

La Galerie Polaris, fondée par Bernard Utudjian, est une galerie d’art contemporain, située dans le Marais, à Paris. Elle défend la jeune création contemporaine internationale et s’attache à l’émergence. Celle des artistes qu’elle représente ; celle des concepts et des tendances artistiques. Si la part belle est accordée aux expositions personnelles, la Galerie Polaris organise aussi, parfois, des expositions collectives thématiques. Pluridisciplinaire, Polaris s’attache à des artistes travaillant peinture, dessin, installation, recherches graphiques, sculpture, vidéo, performance, etc. Si elle n’occupe son site actuel (15 rue des Arquebusiers) que depuis 2009, elle est active dans le Marais depuis 1989. L’une de ses particularités, revendiquée, consiste à  souvent organiser la première exposition personnelle des artistes qu’elle représente. La prospection et la prise de risques font ainsi partie de la démarche de la Galerie Polaris.

Les performances de l’artiste dublinois Nigel Rolfe interrogent depuis plusieurs décennies la violence plus ou moins symbolique du socius. Les sculptures et installations d’Harald Farnagu (Cuirassés, 2006 ; Mes colonies, 2016) mettent des formes sur les rapports de pouvoir et de force. Bouchra Khalili, avec Foreign Office (film, 2015), explore les histoires postcoloniales et les mouvements d’émancipations, entre aspirations à la liberté et révolutions trahies. Les vidéos de Simon Faithfull (Going Nowhere, 2011) ou ses interventions dans l’espace urbain (Fake Moon, 2008), font signe vers une forme de désœuvrement dans l’espace du monde. Si dans La Jetée de Chris Marker les acteurs avaient encore la possibilité du voyage dans l’espace du temps, ici les limites semblent parfois de plus en plus difficiles à faire bouger. La Galerie Polaris, avec sa position singulière sur la scène de l’art contemporain, œuvre à déplacer ces limites.

En étant plus dans l’agir que dans l’archivage, Polaris engage l’art à initier les tendances et la réflexion. Attentive à défendre ses artistes et ses choix, la Galerie Polaris dispose d’une librairie pointue. Les monographies y côtoient les catalogues, les livres d’artistes et les ouvrages critiques, en différentes langues, voire bilingues. La Galerie Polaris cultive également de nombreux liens et réseaux à l’international. Ses artistes s’exposent au MoMA de New York (exposition personnelle de Bouchra Khalili), au Beirut Art Center (Laure Tixier et Yto Barrada), au Power Plant de Toronto (Yto Barrada), etc. La Galerie Polaris est très régulièrement présente sur des événements tels que la FIAC ou le salon Paris Photo.

More informations on:
galeriepolaris.fr

Fondée fin 1990, la Galerie Véronique Smagghe se trouve au cœur du Marais dans le 3ème arrondissement – ce  quartier, très vivant de l’art contemporain accueille de nombreuses nouvelles galeries audacieuses et téméraires (que Véronique Smagghe apprécie vraiment ! Tout en conservant une image solide autour de galeries bien implantées depuis longtemps, dont le sérieux et le professionnalisme n’est plus à prouver ; nos amateurs et visiteurs sont de plus en plus nombreux à venir nous rencontrer dans ce quartier magique !

 

La galerie Véronique Smagghe présente d’une part des artistes émergents auxquels elle a donné l’occasion et la chance d’une première exposition personnelles à Paris, le plus souvent diplômés de l’ENSBA (Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris) ; D’autre part, la galerie a depuis 28 ans un seul objectif : soutenir les artistes vivant sur le sol français, qui n’ont pas la reconnaissance qu’ils méritent ; à ce propos la galerie présente des œuvres rares de ces artiste qu’elle a pu dénicher dans leur meilleure période – souvent inconnues des amateurs – ces œuvres sont une véritable découverte dans sa galerie ; Véronique Smagghe passionnée peut – autour d’un café – vous en parler à l’infini …

 

Plus d’information :
http://www.galerieveroniquesmagghe.com/

 

Ouverte depuis plus de 30 ans à Chagny, voisine de Chassagne-Montrachet, la galerie Pietro Sparta compte parmi les plus renommées du monde de l’art contemporain.

More informations on:

Contact: galeriepietrosparta@wanadoo.fr
+33385872049

LES LIEUX OU TROUVER LES GALERIES

Château de Chassagne-Montrachet

Le Château de Chassagne-Montrachet est un édifice atypique en forme de U, modelé à travers les siècles par ses différents propriétaires. De magnifiques et grandes caves voutées de plus de 500 ans ont vu défiler de grands seigneurs et plus récemment des amateurs de vins et d’art ! La famille Picard en est l’heureuse propriétaire depuis 1997. De nombreuses activités ont cours au Château : viticoles avec la production d’un nectar rare de 800 bouteilles de Chassagne-Montrachet Château de Chassagne-Montrachet, oenotouristiques avec l’accueil de particuliers ou groupes pour des visites guidées de caves ainsi qu’une mise à disposition de chambres luxueuses, et pour finir culturelles avec des expositions et événements autour de l’art contemporain, le château devenant aussi l’écrin du programme Mécénat Picard.

Galeries exposées: Albert Baronian, Espace JB, NEC, Véronique Smagghe

Restaurant Ed Em

Dès le choix de ses produits, Edouard Mignot recherche l’excellence : des fournisseurs de qualité et des produits régionaux, parfois rares, souvent de Bourgogne, car le chef aime fait découvrir cette région en travaillant par exemple le pain d’épice, le cassis ou encore les escargots. Avec rigueur, il transforme le produit, allie les saveurs pour créer un plat aux notes subtiles. Le chef et sa brigade sont unis par une même volonté : magnifier le produit pour offrir à ses hôtes un moment gastronomique dont ils se souviendront.
Cette incroyable ferveur a été confirmée par une première étoile au guide Michelin.

Galeries exposées: Pietro Sparta

Mairie

Toute l’équipe municipale soutient La Partie de Campagne, et accueille cette année la H Gallery dans la salle du conseil

Galeries exposées: H Gallery

Caveau Municipal

L’équipe municipale met à disposition son caveau voûté pour la projection de vidéos par OVNi

Galeries exposées: OVNi 

Maison Colin

Le domaine se situe à Chassagne-Montrachet. Il exploite des vignes sur la commune mais également à St Aubin, Santenay Puligny-Montrachet et dans les Hautes-Côtes de Beaune pour une surface totale d’environ 10 hectares.
En 2001, forts de leur expérience dans leur domaine familial respectif, Caroline et Pierre-Yves COLIN-MOREY, décident de s’associer pour créer leur petite maison de négoce (environ 6 pièces la première année). Il s’agit d’acheter peu mais de très belle qualité à la vendange.
En 2006, Pierre-Yves quitte le Domaine de son père Marc COLIN avec 3 hectares de vignes pour s’installer seul et développer en même temps la partie achats de raisins.
Depuis lors, le Domaine s’enracine peu à peu pour permettre de produire des vins fidèles aux prestigieux terroirs qu’il exploite et ainsi, année après année proposer des vins blancs qui s’exportent dans le monde entier.

Galeries exposées: Lizières Centre de Cultures & de Ressources, Galerie Barnoud

Domaine des Héritiers Saint Genys

Installé au cœur du village de Chassagne-Montrachet, nous exploitons près de 13 ha de vignes, de Côte Chalonnaise et Côte de Beaune.
Depuis la création en 2011 sous l’impulsion de Patrice du Jeu, un vaste programme de remise en état des vignes a été entrepris pour redonner à ses climats le prestige qu’ils ont connu autrefois.
« Notre domaine a une approche artisanale pour offrir des vins de Bourgogne de grande qualité. Notre philosophie est basée sur l’attachement aux terroirs, le respect de la vigne et la passion du vin.»
Les Héritiers Saint-Genys se sont rapidement adjoint les services de Jean-Baptiste Alinc, œnologue de renom.
Nous nous attachons également à rénover notre très vaste et rare cuverie historique.
Nous proposons des vins de Chassagne-Montrachet bien sûr, ainsi que des vins de Santenay, des Maranges et de Mercurey avec notre premier cru historique du « Clos Marcilly ».

Galeries exposées: Eric Dupont

Château de la Maltroye

Propriété familiale acquise en 1940, le Château de la Maltroye avec son toit de tuiles vernissées du 18e siècle est situé sur le haut du village. Il possède de superbes caves voûtées du 15e siècle.
Le Domaine est composé de 13 Ha sur Chassagne-Montrachet et de 2 Ha sur Santenay. Production d’environ 60 000 bouteilles par an ; 60 % en blanc (Chardonnay), 40 % en rouge (Pinot noir) dont 70 % de 1er crus parmi les plus prestigieux du village.
Travail mécanique des sols, lutte raisonnée pour les traitements et maîtrise des rendements constituent la politique du Domaine axée sur la qualité. Les raisins ainsi obtenus, vendangés et triés manuellement, garantissent l’élaboration de grands vins de garde.
Le Domaine s’est doté d’un outil de vinification ultra performant ; deux pressoirs pneumatiques, cuves inox de vinification avec pigeage automatique pour les rouges, et thermorégulation intégrée sur l’ensemble des cuves de vinification (rouge et blanc).

Galeries exposées: Pietro Sparta

Domaine Jean-Noël Gagnard

Expression millénaire de culture, d’art de vivre et de convivialité le vin n’est pas seulement la boisson la plus noble mais aussi le produit de la terre qui nous lie le plus à l’origine géographique dont il est issu, au terroir dont il est extrait et aux hommes qui l’élaborent.
Ainsi, Caroline Lestimé, la propriétaire actuelle, n’a de cesse l’ambition d’approcher l’âme cachée de ses terroirs et de les protéger par un mode de culture respectueux et certifié en Agriculture Biologique.
Recherche d’autant plus difficile qu’il n’existe pas de vérité absolue en la matière, et en humble interprète d’un terroir aux multiples facettes et expressions, les Climats, le Domaine propose une vingtaine de Crus du finage de Chassagne-Montrachet et de ses environs.

Galeries exposées: Réjane Louin

Préau de l’école

Depuis 2016, le village de Chassagne-Montrachet et son équipe municipale soutiennent Les Parties de Campagne. A tel point que cette année l’école primaire se joint à la manifestation. Tout d’abord en prêtant son préau couvert à une galerie. Et une rencontre est prévue pendant le montage entre les élèves et des artistes présents.

Galeries exposées: In Situ Fabienne Leclerc

Domaine Heitz-Lochardet

En 1857, l’histoire du domaine commence avec la famille Nié-Vantey. La famille est alors propriétaire de vigne allant de Santenay jusqu’au Clos de Vougeot et a une activité importante de négoce. Avec la crise phylloxérique beaucoup de vignes sont vendues.

Au début du 20éme  siècle Mr Georges Lochardet descendant de la famille Nié-Vantey est un grand négociant de vin sur le Côte de Beaune où il possède alors vingt hectares de vignes ainsi que plusieurs maisons d’exploitations.

A sa mort, son fils Armand Lochardet hérite de la moitié du patrimoine qu’il va exploiter avant de le transmettre à ses trois enfants Bernard, Catherine et Brigitte. En 1983 Brigitte Lochardet se marie avec Christian Heitz et crée le domaine Heitz-Lochardet quelques années plus tard. L’ensemble des travaux de cultures de la vigne est effectué en prestation de service par la maison Joseph Drouhin dont le siège est à Beaune. Avec la même rigueur que dans leurs vignes, cette maison travaille les nôtres en appliquant les principes de la viticulture biologique. Ainsi assuré de la qualité du raisin la Maison Joseph Drouhin achète notre récolte.

En 2011 Armand Heitz obtient son diplôme d’œnologue à l’issue de ses études à l’école d’ingénieurs de Changins en Suisse.

En 2012 Christian et Brigitte donne l’opportunité à leur fils de travailler sur une parcelle de Bourgogne Chardonnay et Pinot noir. Afin de compléter cette activité Armand donne des cours de viticulture au lycée viticole de Beaune.

Après l’expérience de 2012 le domaine décide de cultiver en 2013 deux hectares de vignes sur cinq AOP :

  • Chevalier-Montrachet Grand Cru
  • Chassagne-Montrachet Premier Cru la Maltroie
  • Pommard Premier Cru Monopole Clos des Poutures
  • Bourgogne Chardonnay

En 2014 ce sont quatre hectares de vignes et trois nouvelles AOC qui sont cultivées par le domaine :

  • Meursault Premier Cru Les Perrières
  • Pommard Premier Cru Les Rugiens
  • Meursault Les Gruyaches.

En 2015 le domaine cultive 5 hectares avec deux nouvelles AOC :

  • Pommard Premier Cru les Pezerolles
  • Volnay Premier Cru les Taillepieds.

Le domaine met également en place une activité de négoce.

En 2016 le domaine cultive 7 hectares. Les 2 hectares supplémentaires étant des vignes en AOC Bourgogne blanc et Bourgogne Rouge.

En 2017 le domaine va cultiver 8 hectares de vignes avec 4 nouvelles AOC.

  • Chassagne-Montrachet 1er Cru Morgeots Les Petits Clos (Chardonnay)
  • Chassagne-Montrachet 1er Cru Morgeots Les Têtes de Clos (Chardonnay)
  • Chassagne-Montrachet 1er Cru Morgeots Pinot noir
  • Chassagne-Montrachet 1er Cru Les Chenevottes (Chardonnay)

Le souhait du Domaine Heitz-Lochardet est de s’agrandir afin d’offrir une palette d’appellations plus diversifiées. Cependant dans ce domaine, comme dans bien d’autre en Bourgogne, c’est le temps et les circonstances qui décideront.

 

Galeries exposées: Polaris

ANIMATIONS

DEGUSTATIONS EN CAVE

Pendant le week-end des caveaux de dégustations dans le village de Chassagne-Montrachet sont ouverts pour déguster les somptueux vins de Chassagne-Montrachet et de la Bourgogne. Penser à réserver votre visite, du fait de l’affluence.

 

Domaines Famille Picard
5, rue du Château
+33 3 80 21 98 57
contact@domainesfamillepicard.com

Domaine des Héritiers Saint Genys
1, place de l’Eglise
21190 Chassagne-Montrachet
+33 3 80 24 72 63
contact@saint-genys.fr

Vignes & Vergers
1, ruelle des Rebichets
21190 Chassagne-Montrachet
+33 3 80 24 60 45
hubert@vignes-et-vergers.com

Caveau de Chassagne
7 rue Charles Paquelin
21190 Chassagne Montrachet
+33 (0)380 21 38 13
info@caveaudechassagne.com

Caveau des Grands Crus
Place de l’Europe
21190 Chassagne Montrachet
+33 (0)380 21 9606
steph@caveaudechassagne.com

VISITER L’ACADEMIE CONTI

NOS PARTENAIRES

Nous remercions chaleureusement les partenaires qui nous soutiennent.

Join our Newsletter

We'll send you newsletters with news, tips & tricks. No spams here.

Contact Us

We'll send you newsletters with news, tips & tricks. No spams here.